Coronavirus : peut-on vraiment se protéger avec un simple masque ?

Le dernier bilan en Chine constitue 41 morts avec plus de 1 300 personnes contaminées. Le ministère de la Santé en France a confirmé 3 cas de pneumonie virale avérés. Ces patients sont allés tout récemment à Wuhan, une ville qui, depuis jeudi, a été mise en quarantaine. En Chine, les autorités sanitaires font de leur mieux afin d’enrayer l’épidémie. Le port du masque chirurgical a donc été recommandé aux individus qui présentent des symptômes inquiétants au niveau de la respiration, notamment ceux qui ont séjourné à Wuhan et ses environs, ou qui ont côtoyé des individus qui y sont passés. Découvrez dans l’article qui va suivre, est-ce qu’un simple masque permet de se protéger du coronavirus.

Le taux d’efficacité des masques chirurgicaux

Un tas de questions se pose sur cette épidémie très répandue en Chine. La principale question que se pose la majorité constitue la protection via les masques chirurgicaux. Ces derniers sont-ils réellement utiles pour se protéger du coronavirus ? En effet, le rôle du masque consiste à jouer une barrière. Si vous êtes malade, il évite le refoulement de virus. Pour les personnes saines, les masques constituent une protection, dans la mesure où par exemple, il y a des gens qui postillonnent dans le métro. Cela dit, cette protection ne constitue pas une efficacité à 100 %. Cette affirmation a été expliquée par une chercheuse au CNRS, Sandrine Belouzard.

Pas totalement efficace

Les autorités accordent que les masques chirurgicaux sont partiellement utiles. L’OMS recommande de se couvrir le nez et la bouche en cas d’éternuements ou de toux, afin d’éviter la propagation de l’infection. Le ministère de la Santé souligne qu’en effet, les postillons (toux, éternuements) transmettent le coronavirus 2019 — nCoV. Toutefois, les masques ne sont pas 100 % efficaces, affirme la chercheuse au CNRS, Sandrine Belouzard. Puisque le masque n’est pas collé entièrement au visage, il laisse l’air non filtré passer.

Durée d’utilisation limitée

Il a été indiqué sur le site internet du ministère de la Santé que le port du masque chirurgical par la population saine (non malade) pour éviter d’attraper le coronavirus n’est pas tout à fait recommandé, étant donné que son efficacité n’est pas encore démontrée. Les masques en papier sont effectivement conçus afin d’éviter qu’un individu malade ne transmette à ses proches, le virus. Pour que le masque chirurgical soit efficace, il doit être remplacé plusieurs fois dans la journée. La durée de vie de ce dernier constitue 3 ou 4 heures.

Fin de l’interdiction de la publicité pour les médecins : décision du Conseil d’État
Épidémie de gastro entérite : comment éviter la propagation dans son entourage ?