Le CAPI

Voilà en quelques lignes les points CAPItaux, de ce contrat passé avec la sécurité sociale qui sous couvert d’une amélioration CAPItale de votre pratique médicale vous reversera un CAPItal sur les économies que vous ferez. Mais attention que ce contrat ne vous donne pas de problèmes CAPIllaires et ne vous conduise pas dans une chambre CAPItonnée.

Voilà quelques affirmations et questions soumises à votre réflexion :

-Seule la caisse de sécurité sociale vous propose ce contrat, les autres caisses militaires, RSI, régime agricole, etc. ne proposent rien, ce qui crée une discrimination auprès des assurés, pourquoi ?

-La sécurité sociale propose ce contrat pour « Améliorer la qualité des soins », actuellement vos soins ne seraient-ils pas de qualité, ou les confrères à qui le CAPI n’est pas proposé ou qui auraient refusé de signer, feraient-ils des soins de moindre qualité?

-Le contrat CAPI vous permettra d’obtenir une rémunération en fonction de votre pratique encadrée par 16 items touchant essentiellement à la santé publique (dépistage cancer du sein, vaccination anti-grippale, dosage HB1C, HTA équilibrée…) et des prescriptions de médicaments génériques (privilégier les IEC aux sartans, des statines….).
Le jour de la rétribution la sécurité sociale promoteur du contrat fera les comptes pour vous, afin de vous rétribuer ; si vous n’êtes pas d’accord avec ce qu’elle vous verse vous pourrez contester et refaire les comptes…

Maintenant voyons ce contrat sous l’angle ordinal :

Pourquoi la sécurité sociale dit-elle que vous n’avez pas besoin de transmettre le contrat à votre conseil départemental à l’instar de tous les autres contrats? Trouverions-nous matière à commentaire ? Ce contrat vous propose une rétribution, il y a donc intéressement ; l’intéressement sera fonction de vos prescriptions, ceci pourra donc aliéner votre liberté de prescription.
Ces éléments contreviennent aux articles 5,8 et 91 du code de déontologie médical.

Le Conseil National de l’ordre souligne dans le contrat actuel ces éléments contraires à la déontologie ; si une plainte contre un médecin est déposée quelles en seront les conséquences? Quelle sera la position de la sécurité sociale ? Soutiendra-t elle notre confrère?

Voilà en quelques mots le CAPI et les interrogations qu’il soulève. Avant de vous engager je vous encourage vivement à soumettre ce contrat à votre conseil départemental de l’ordre, qui saura vous donner, comme pour tous autres contrats, les remarques judicieuses afin qu’en bout de course vous ne soyez pas déCAPItès.

Colloque le 25 et 26 juin
Initiation au hockey subaquatique