Reconnaissance des diplômes et des niveaux de spécialités

Toute personne voulant devenir médecin doit s’engager dans une étude longue. D’ailleurs, les formations médicales en France durent entre 9 à 11 ans pour l’obtention des spécialités médicales. La reconnaissance des diplômes fait partie des conditions essentielles à remplir surtout pour les étudiants étrangers désirant poursuivre leurs études en France.

Formation médicale

Une personne doit étudier 9 années pour devenir médecin. Le PACES (Première Année Commune aux Études de Santé) est la première étape à franchir. Seulement, moins de 30% des étudiants arrivent en deuxième année chaque année à cause de la difficulté des concours. Non seulement les étudiants ne seront plus sanctionnés par un concours, mais aussi, leurs études allient cours magistraux, travaux pratiques et stages. Le diplôme de formation générale en sciences médicales sera attribué à ceux qui réussissent. Durant l’externat (quatrième, cinquième et sixième année), le stage et les enseignements théoriques s’intensifient. Les étudiants doivent effectuer 25 gardes par an et perçoivent une faible rémunération. Après avoir terminer ces trois années, ils obtiennent le diplôme de formation approfondie en sciences médicales. Pendant l’internat (3ans pour devenir médecins généralistes et 5ans pour se spécialiser), l’étudiant passe beaucoup de temps en stage en milieu hospitalier. Il rédige après une thèse de recherches afin de déboucher au Diplôme d’État ou le Diplôme d’Études Spécialisées (DES).

Spécialité médicale

Cette branche de la pratique médicale est classée comme suit: chirurgie ou médecine interne, tranche d’âge des patients, diagnostic et technique utilisée ou organe étudié. Les spécialités médicales et chirurgicales nécessitent l’obtention d’un DES. Ce diplôme médical se subdivise en trois niveaux à savoir le DES en médecine, le Diplôme d’Études Spécialisées Complémentaires (DESC) qualifiant et le DESC non qualifiant. Voici quelques exemples: DES d’anatomie et cytologie; de chirurgie orale et générale; de médecine générale, interne, nucléaire, physique et réadaptation ; DESC I de médecine légale, d’urgence et de la reproduction ; DESC II de chirurgie infantile, urologique et vasculaire, de réanimation médicale.

Reconnaissance des diplômes

Sont reconnus automatiquement en France, les diplômes de ressortissants des pays membres de l’Union Européenne et de l’Association Européenne de Libre Échange. Suite à une vérification de niveau de formation, le centre national de gestion délivre une autorisation. Concernant les diplômes obtenus dans un État en dehors de ces cadres, ils ne seront approuvés qu’après l’accomplissement des épreuves orales par l’intéressé. Il faut de ce fait, réussir les examens et être lauréat pour obtenir une autorisation d’exercer. Ceux qui veulent poursuivre des études doivent faire parvenir une demande de reconnaissance de niveaux d’études ou de diplômes auprès du ministère de l’éducation nationale, de l’enfance et de la jeunesse.

Certification des établissements de santé et normes professionnelles
Conditions d’excercice de la médecine en France pour les médecins étrangers