Conseil européen des ordres des médecins

La constitution d’un ordre professionnel est le signe de la volonté de réunion des pratiquants de la profession. Ce genre d’autorité revêt encore plus d’importance au sein d’une communauté aussi vaste que l’Union européenne. Dans le cas du conseil européen des ordres des médecins (CEOM), le but est de promouvoir une médecine de qualité.

Histoire du CEOM

Les grandes institutions de ce genre ont dans la plupart des cas pour origine des conférences internationales ou de colloques. Ce type de concertation permet de mettre en commun les opinions de chaque Etat membre, afin d’asseoir la légitimité de toutes les décisions qui y sont prises. La constitution des autorités médicales aussi importantes que la CEOM n’a pas dérogé à cette règle. A l’origine, il y avait le CIO ou Conférence internationale des ordres et des organismes d’attributions similaires. Cette conférence est devenue ensuite la Conférence européenne des Ordres des Médecins. Ce n’est qu’en 2008 qu’elle a pris l’appellation qu’on lui connaît aujourd’hui.

Structure et fonctionnement du CEOM

Le CEOM est régi par une Charte, sobrement appelé « l’Accord », qui entra en vigueur le 10 juin 2011 à Kos. L’Accord est divisé en 6 sections et comporte 35 articles. Il traite de l’organisation générale du Conseil, de la composition du Bureau, de la tenue des sessions, et organise la procédure pour effectuer sa modification et/ou sa révision. En premier lieu, il faut savoir que le CEOM est composé des ordres des médecins, ainsi que des autorités médicales de régulation de tous les Etats membres de l’Union européenne, mais aussi de l’Association Européenne de Libre Echange. En d’autres termes, il regroupe toutes les branches de la profession médicale. Le Bureau est le poumon du Conseil.

Mission du CEOM

Le Conseil a été constitué afin d’établir un standard de soin et de traitement à tous les patients des Etats membres de l’Union européenne et de l’Association Européenne de Libre Echange. Il ne s’agit pas que d’un organisme professionnel et juridictionnel. Le standard se base sur l’idée de dispenser une médecine de qualité, et qui soit respectueuse des patients. Dans ce cadre, les missions du CEOM se concrétisent par des actions menées par et sur les médecins, pour le bénéfice des patients. Cela va du respect de l’éthique et de la déontologie médicales, aux formations professionnelles à dispenser aux médecins, et au fait de traiter les problèmes de santé publique sur tous les angles.

Conseil de l’ordre des médecins en France : fonction des pouvoirs publics
Les différentes mesures de protection