Le rôle du médecin dans la maltraitance (suite)

Maltraitance sur personnes âgées et/ou handicapées

Quand doit-on y penser ?

En dehors de tout traumatisme physique évident, les traumatismes d’origine psychique sont les plus fréquents : repli sur soi, anorexie, état dépressif…

Quand doit-on intervenir ?

En cas de péril imminent ou quand le patient est incapable de donner son consentement.
Avec accord strict en cas de maltraitance avérée.

Violences conjugales et/ou sexuelles

Violences dans le couple

Quand doit-on y penser ?

En dehors des situations évidentes : une femme s’isolant, changement d’attitude, agressivité réactionnelle, dépression réactionnelle, anorexie mais également boulimie, hypocondrie.

Quand doit-on intervenir ?

Dans tous les cas avec l’accord de la patiente sauf s’il y a péril imminent

Violences sexuelles

La loi de 1992 définit l’agression sexuelle comme toute atteinte sexuelle commise avec violence,contrainte, menace ou surprise (article 222-22 du Code pénal) et le viol comme tout acte de pénétration de quelque nature qu’il soit sur la personne d’autrui avec menace, contrainte ou surprise (article 222-23).

Ces délits ou ces crimes sont aggravés en cas de :

• mineurs de moins de 15 ans • personnes d’une particulière vulnérabilité
• blessure ou lésion • violence en groupe • menace d’une arme

Les différentes mesures de protection
Le rôle du médecin dans la maltraitance