Les débuts du cannabis thérapeutique : septembre 2020 pour la France

Une responsable de l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) a annoncé que l’expérimentation du cannabis thérapeutique en France débutera en septembre 2020. Cette dernière qui doit concerner approximativement 3000 patients durant deux ans a été annoncée le mercredi 22 janvier 2020. L’objectif consiste à ce qu’à la rentrée 2020, il y ait possibilité de proposer cette expérimentation aux patients. Christelle Ratignier-Carbonneil, la directrice adjointe de l’ANSM a expliqué cela durant les premières auditions lors de la mission information parlementaire concernant le cannabis, que l’Assemblée nationale a lancé. Découvrez les détails dans l’article qui va suivre.

Les effets du cannabis sur le cerveau

Le cannabis constitue une plante contenant une bonne centaine de molécules. Il y a les cannabinoïdes constitués de cannabidiol ou CBD et de tetrahydrocannabidiol ou THC qui sont particulièrement importants pour leurs effets physiologiques et psychologiques. Il est vrai que ces deux derniers constituent un grand nombre de similarités, cela dit, savoir les distinguer constitue une importance capitale, étant donné que leurs influences ne sont pas les mêmes sur l’esprit et le corps. Certes, ils disposent de la même combinaison atomique, ceci étant, il existe une conformation différente leurs conférant des propriétés chimiques particulières. Le THC constitue une substance psychoactive ou psychotrope du cannabis provoquant la sensation d’euphorie. Contrairement au CBD qui n’est pas psychoactif étant donné qu’il ne rend pas dépendant puisqu’il n’est pas du tout en harmonie avec les récepteurs dans le cerveau CB1 et CB2.

Les bénéfices du cannabis thérapeutique

Le cannabis médical et le cannabis récréatif se différencient par leur composition : le premier contient du CBD en grande quantité avec du THC en petite quantité, tandis que le second est concentré en THC, ce qui permet d’atteindre l’effet « high » recherché. Le degré de concentration de ces derniers varie selon chaque produit et dépend de la pathologie, étant donné que les symptômes se traitent différemment. Le cannabis médical concentré en THC présente des effets antiémétique, analgésique, psychoactif, anti-inflammatoire et anti-épileptique. Celui à dominance CBD est antipsychotique, antioxydant, neuroprotecteur et anxiolytique, mais également relaxant, anti-inflammatoire, anti-épileptique et analgésique.

Qui a autorisé l’expérimentation en France ?

L’Assemblée nationale a délivré la dernière autorisation le 25 octobre 2019. Le médecin neurologue et Rapporteur général de la Commission des Affaires Sociales, Olivier Véran a soutenu le projet d’amendement qui vise à expérimenter l’utilisation normalisée du cannabis médical. Dans un communiqué de presse, ce dernier a déclaré qu’en tant que député, il est favorable au cannabis thérapeutique et qu’en tant que médecin neurologue, il en est convaincu.

Médicaments liés à la dysfonction érectile
Astuces pour trouver des médecins de garde près de chez soi